Manifeste1
 
adjectif
  1. Dont l’existence ou la nature est évidente.

La photo est pour moi un moyen qui me permet de jouer avec différentes dimensions, en faisant émerger une intention. J’aime cette science de la mémoire par les images. Des détails précis, à cette vue d’ensemble qui raconte un sentiment général d’une ambiance, comme un tableau de maitre où les différents éléments, créer l’histoire dans des histoires. La formidable faculté qu’est la mémoire.

C’est mon moyen de création pour raconter, comme dirait Willy Ronis, A chaque photo, il pouvait se passer quelque chose comme il ne pouvait rien se passer. Capter l’intention, d’une rue, d’un travail, d’une performance, d’un regard… Juste avant, il n’y avait rien, et juste après, il n’y a plus rien. En travaillant sur les couleurs, la lumière, le flou, la netteté d’un grain de peau à celui des pores de la photographie. 

Mon travail artistique durant mes études, en peinture et mes voyages me sert aujourd’hui à comprendre le mouvement, comme le sujet, rassemblant les entités individuelles. 

Je crois en cet acte de connexion vers un travail une vision commune.

Ma démarche est celle de documenter. Mettre cette petite lumière de vie dans des images. Fixer sur le papier cette chose qui un court instant nous fais dire au plus profond de nous que la vie est belle. Que ce soit dans un regard entre deux êtres qui s’unissent, dans celui du premier regard posé sur son enfant, dans une maison dans laquelle on se voit vivre, pour cette équipe de travail qui nous fait vibrer, dans un projet que l’on développe…